La psychomotricité relationnelle considère l'enfant des pieds à la tête c'est à dire dans sa globalité physique et psychique.

Cette pratique respecte le rythme et les compétences de chacun et permet à l’enfant de faire des expériences corporelles, relationnelles et affectives en toute sécurité et dans le plaisir.
 
Cette pratique ne part pas d'exercices mais de l'expressivité libre et spontanée de l'enfant. Dans un espace de sécurité affective et physique, il est invité à jouer (sauter, glisser, grimper, ramper, courir, se cacher, rencontrer l'autre, partager, se déguiser, etc.). Le psychomotricien l'accompagne dans ses expériences afin de l’aider à grandir et à se construire.
 
Du plaisir d'agir du tout petit, l'enfant accède au
plaisir de penser en jouant.

​Julie Robyns,

psychomotricienne

 

Bonjour et Bienvenue !

 

Assistante en psychologie, psychopédagogue et psychomotricienne, j'ai suivi la formation à la Pratique Psychomotrice Relationnelle Aucouturier. 

 

Après plus de 17 années d'expériences comme psychomotricienne dans des associations bruxelloises dont 10 ans dans un centre de psychomotricité de référence, j'ai eu envie de voler de mes propres ailes et "consacrer" mes activités dans ma région où ce beau métier est si peu développé.

Pourquoi la psychomotricité a un rôle à jouer?

( Article publié dans Le Ligueur - 23/06/16)