Cadre « classique » d’une prise en charge individuelle en psychomotricité

 

 

Je débute toujours une prise en charge par un entretien d’une heure avec les deux parents et l'enfant. 

Cette rencontre a pour objectif d’entendre la demande des parents, d’expliquer en quoi consiste une prise en charge en psychomotricité relationnelle, de répondre aux questions que les parents se posent, de faire connaissance, de « présenter » la salle aménagée, d’officialiser - en présence de l’enfant- le partenariat qui débute entre la famille et moi-même, etc.

 

Ensuite, je vois l'enfant trois fois à l'horaire que je lui réserve chaque semaine afin de pouvoir observer ses difficultés, ses besoins, son niveau de développement et évaluer la pertinence d'une prise en charge en psychomotricité. 

Les séances durent 45 minutes et il n'est pas nécessaire que les parents soient présents. Il est juste nécessaire de conduire ou rechercher l’enfant pour sa séance - cela peut être une autre personne en qui la famille a confiance.

Avec l’accord des parents, je profite de ce temps d’observation pour contacter le.s professionnel.s qui gravite.nt autour de l’enfant (institutrice, puéricultrice, logopède, médecin, etc.) afin d’avoir la vision la plus globale possible de l’enfant.

 

Après ces trois séances, je revois les parents lors d'un deuxième entretien afin de leur faire part de mes conclusions et du projet que je propose de mettre en place pour leur enfant.

 

Par la suite, la prise en charge se poursuit chaque semaine au même horaire et des entretiens réguliers sont organisés afin de faire le point quant à l’évolution de l’enfant.

 

Chaque enfant est différent, dès lors ce cadre est tout à fait modulable en fonction des besoins de chacun.

Idée